Invitation des ImproThéo : les 30h de l’impro

Facebooktwitter

Si un jour, il vous arrivait d’être un joueur sur scène pour un match de 2h, vous seriez épuisé, peut-être sans voix, avec parfois des bleus (le théâtre d’improvisation est une activité à risque. Il faut pouvoir jouer tous les métiers).

Maintenant imaginez-vous non pas sur un match de 2h mais sur plusieurs matchs pendant 30h… L’idée est la même, mais le ressenti est 100 fois plus fort !

Les 30h de l’impro qu’est-ce donc ?

Les 30 heures de l’impro, à Beauvais ont été l’un des plus longs concept vécu par le Cippil. 8 équipes étaient invitées :

8 équipes de talents, qui se sont retrouvées à toutes heures de la journée, de la soirée, de la nuit et de la matinée (du lendemain !). Les premiers matchs ont commencés à 20h le vendredi soir. Il n’y a pas de superflu : une présentation du nom des 2 équipes, un arbitre, un Maître de Cérémonie (MC), un (DJ) et c’est parti pour un match d’une heure ! Toutes les équipes sont excitées, prêtes à en découdre pour les 30h d’impro non stop !

Vue de l’intérieur

Les belles impros et la bonne humeur sont présentes et de mise. A chaque match, les équipes suivantes trépignent d’impatience de monter sur la patinoire.

Le début de soirée s’installe et la soirée s’annonce grandiose. Les membres du Cippil, dans leur état de trépignement, passent le temps comme il le peuvent. Certains mangent, d’autres font connaissance, d’autres préparent la soirée grâce aux cafés, et enfin certains regardent les matchs qui passent.

Puis, au bout de 5h d’attente, le premier match du Cippil arrive. Il est 1h du matin. N’est-elle pas la meilleure heure pour faire un match ? Après un petit échauffement en amont avec les avants-scénistes, pour se réchauffer (malgré la dizaine de cafés que certains cippilois avaient déjà ingurgités), nous arrivons sur la patinoire plus prêts que jamais !

Sur scène, la première impro est toujours la plus compliquée. Il faut se mettre dans l’action. Mais la motivation est présente. L’envie des joueurs d’être sur scène est grande, et elle se fait ressentir dans les improvisations ! Nous sommes sur scène pour « nous amuser », et sur ces premières impros, ce mot prend tout son sens.

Après le coup de sifflet de la fin du premier match, on remercie l’équipe adverse. On s’applaudit et on attend la seconde heure d’impro avec impatience ! Cela n’aura pas été long car 10 minutes plus tard, les Cippilois sont attendus sur scène. Le Cippil rencontre les drôles Madaire ! La fatigue n’est pas présente, et la joie de jouer avec nos amis algériens nous fait passer une heure de pur bonheur.

Les heures suivantes s’enchaînent, pleines de fous rire, de drames, de passion, et surtout de folie. Après 4 heures de sommeil en moyenne pour chaque joueur, nous entrons sur scène pour un long moment : 2 heures de match puis 1 heure d’arbitrage, et enfin 2 heures de match. Nous nous sommes demandés si nous étions fatigués. Les impros ont parlé d’elles même. A notre sens, c’était du grand n’importe quoi rempli de fous rire et d’impro, dont certaines que nous n’aurions pas osé faire en temps normal ! Avec la fatigue, tout le monde est désinhibé.

La fin d’une belle aventure

«Mes chers amis, c’est l’heure, on ne veut pas de vos pleurs !» Petite musique d’adieux après les 30h de l’impro à Beauvais.

Cela restera un moment inoubliable pour les 5 membres du Cippil qui ont fait le déplacement : Brian, Sylvain, Nicolas, Romain et Laura. Nous laissons sur notre chemin des fous rires, des amis, des impros mémorables, ainsi qu’un manque de sommeil considérable !

Le Cippil prévoit d’en organiser un prochainement, restez connectés 🙂

Facebooktwitter

One thought on “Invitation des ImproThéo : les 30h de l’impro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.