Brian

Facebooktwitter

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Brian, 20 ans, étudiant à plein temps, et improvisateur depuis 2 ans. Le mot d’ordre ? Toujours avec le sourire !


Comment as-tu découvert l’improvisation théâtrale ?   

Un peu par hasard : je connaissais quelqu’un dans mon entourage qui en faisait, j’avais envie de faire une activité… Pouf, me voilà rentré au Cippil !


Qu’aimes-tu dans le théâtre d’improvisation ?

Tout simplement, improviser. Développer ses idées sur le tas, arrêter de trop réfléchir, ça détruit cette barrière qui nous bloque dans la vie de tous les jours !

Aimes-tu monter sur scène ? Pourquoi ?

C’est un plaisir de monter sur scène, pour jouer devant un public qui est venu nous voir.

En montant sur scène, j’ai aussi découvert une sensation que je n’avais jamais rencontré avant : un mélange addictif d’excitation, de peur et de joie, qui m’entraîne sur scène comme un aimant.


Raconte-nous une improvisation que tu as joué et qui t’a marqué.

Pendant les 30 heures de l’impro, nous avons fait une impro durant laquelle la nature avait disparu. Du coup, nous faisions tout pousser de manière artificielle.

Après quelques boutades de robot qui vivent en harmonie dans notre société, nous essayons de faire passer le message sur la vie en général. “Nous allons pouvoir recouvrir le monde d’arbres et de nature. ”

Le théâtre est fait pour faire passer des messages, et c’est toujours un plaisir de pouvoir en caser dans certaines impros.


Quand tu rencontres quelqu’un et que tu lui dis que tu fais de l’impro, comment lui expliques-tu la discipline ?

Tu vois le théâtre classique. Tu enlèves les expressions du visage préparées, les textes appris par cœur, et te voilà dans l’impro. Tu prépares un personnage, ses émotions, ses traits, et tu le fais vivre sur scène.” A la fin, je finis par leur dire de venir nous voir. Pour les convaincre, rien de mieux que de leur montrer directement sur scène 😉

 

 

Ce qui te plaît le moins en impro ? Le plus en impro ?

Je n’apprécie pas trop les équipes qui ne jouent qu’entre elles. L’impro est faite pour jouer avec l’équipe d’en face.

Ce que j’apprécie le plus c’est le plaisir de jouer avec son équipe, d’avoir des personnes qui comptent sur toi, et que tu puisses compter sur eux.

Qu’est-ce que t’apporte l’improvisation au quotidien ?

Au début, je voulais faire de l’improvisation pour vaincre mes peurs de la scène, apprendre à gérer mon stress, et pouvoir vivre ma vie professionnelle de manière optimale.

Au final, ça m’a apporté beaucoup plus : une addiction au théâtre et une véritable troupe chaleureuse que je ne lâcherais pour rien au monde. Grâce à l’improvisation, j’ai trouvé des amis qui me sont chers : ma deuxième famille.

Un dernier mot ?

Mot. “Bruit de gazou” Quoi ? Vous me dites qu’elle a déjà été faite ?!

Facebooktwitter

2 thoughts on “Brian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.