L’association

Le Cippil ou club d’improvisation Palaiseau Pileu a vu le jour à la maison de quartier Gérard Philipe de Palaiseau en septembre 2013.

L’objectif de l’association est de promouvoir le théâtre d’improvisation amateur auprès du public en proposant des spectacles variés et divertissants.

equipe-de-depart du cippil

L’association est très attaché a la maison de quartier Gérard Philipe et le quartier du Pileu, car c’est dans cette même salle que l’association est née en septembre 2012. A la base l’association était un atelier créé par Laura.

Les années ont passé, au départ à 7 personnes nous sommes aujourd’hui 3 groupes (les débutants, les initiés, les confirmés). Et nous avons la chance de toujours avoir Laura pour assurer le cours des confirmés. Les autres groupes sont géré par d’autres membres bénévoles.

FIP 2019

Laura vient de la FRIT : la Fédération Régionale d’Improvisation Théâtrale. Elle est actuellement la directrice artistique et joue un rôle moteur dans la vie de l’association, forte de plus de 10 ans d’expérience. Elle a apporté dans ses valises les valeurs de la FRIT qui lui tenaient à cœur.

Quelles sont-elles ?

L’acceptation des propositions des autres, quelles qu’elles soient, qui permettent de ne pas bloquer l’improvisation. Le Cippil met un point d’honneur à ne jamais refuser une invitation de personnage ou d’action.

L’écoute des autres sur scène, dans les ateliers ou à l’extérieur, est quelque chose de primordial pour des relations saines et amicales. Il est impossible de construire de bonnes improvisations sans un minimum d’écoute.

La construction fait justement partie des valeurs véhiculées par le Cippil. Nous ne cherchons pas juste à faire rire le public avec des blagues ou des jeux de mots tous faits. Nous cherchons à le faire voyager en construisant de belles histoires. Faire naître chez lui des émotions très diverses est un point d’orgue de notre démarche. Et si on fait rire le public malgré nous, c’est gagné !

C’est pour cela que nous essayons au maximum de jouer juste et vrai, qu’importe le personnage que nous choisissons d’interpréter ou qui se présente à nous.

Nous savons qu’un spectacle est réussi quand tout le monde est satisfait. Il n’y a pas de perdant, pas de gagnant, juste des personnes qui ont pris plaisir à partager un moment d’improvisation, que ce soit le public, l’équipe invitée ou les joueurs du Cippil.